Développer son leadership avec l’équicoaching

Développer son leadership avec l’équicoaching

Le leadership demande une agilité émotionnelle affûtée pour développer les qualités du leader et/ou du manager qui doit atteindre ses objectifs.  Selon Daniel Goleman (psychologue américain spécialiste de l’intelligence émotionnelle et des comportements), on retrouve 6 styles de leadership. Tous les 6 sont importants et chacun peut être le plus efficace à un moment précis, selon à qui on s’adresse et dans quel contexte on l’applique. Il n’existe donc pas de style universel à utiliser dans tous les cas, mais avant tout de s’avoir s’adapter et pouvoir passer avec agilité d’un style à un autre pour obtenir la performance collective.

Adopter le comportement adapté à la situation grâce à l’équicoaching

Chez nos amis les chevaux, selon Linda Kohanov (fondatrice de l’approche Eponaquest), il existe également plusieurs styles de leadership pour le bon fonctionnement d’un troupeau. L’équicoaching permet ainsi d’observer les styles les plus efficaces dans des situations bien précises.

Obtenir des collaborateurs un engagement réel, c’est ce qu’attendent les leaders et/ou les managers. En fonction du contexte et de l’objectif à atteindre, il va falloir s’adapter. C’est-à-dire, adopter le style de leadership qui sera le plus efficace pour ses collaborateurs en leur donnant envie d’oser, de changer et de s’engager vers la réussite collective.

Mon expérience de manager avec les équipes m’amène à la même conclusion. Avec les Hommes, comme avec le cheval, cela demande du respect, de l’engagement, de la présence et une intention convaincante pour obtenir la collaboration. C’est pour cela que l’équi-coaching est une approche très puissante, un moyen pédagogique facilement transposable dans nos situations professionnelles et personnelles de management.

Le nouveau  leader et/ou manager peut être visionnaire pour montrer la voie en donnant envie, collaboratif pour le bien de l’équipe, participatif pour mettre tout le monde d’accord, coach pour autonomiser son équipe, directif pour arriver rapidement à un résultat, ou bien chef de file pour les hauts potentiels.

C’est un travail d’ajustement permanent pour pouvoir s’adapter à toutes les situations, comme avec les chevaux pour les guider. Avec l’équicoaching nous expérimentons, nous nous entraînons, à passer d’un mode « visionnaire à un mode chef de file, pour devenir collaboratif, puis participatif tout en étant directif ET TOUJOURS RESPECTUEUX».

Comment se pratiquent les ateliers de leadership par l’équicoaching ?

Lors des ateliers, les différents styles de leadership sont expérimentés au travers de séances et exercices individuels et collectifs. Dans un contexte donné, soit de façon spontanée, soit après un court moment d’analyse, le choix d’adopter le comportement adapté est mis en place.

La prise de conscience sur l’efficacité est alors immédiate.

L’intérêt des ateliers d’équicoaching c’est de pouvoir s’entraîner intensément à passer d’un style à un autre avec agilité, selon le contexte.  De plus, l’équicoaching permet de travailler sur des cas concrets, transposés dans leur univers par la présence des chevaux, et ainsi améliorer son leadership pour la performance.

Vers une organisation agile

Nous avons observé un style de management propre aux chevaux et tout à fait exceptionnel, que l’on nomme le leadership consensuel.

Chacun tient son rôle que le reste du troupeau respecte et lui confie en fonction de ses qualités. Ainsi, le plus compétent, c’est celui qui est le plus calme pour réaliser une tâche, à un moment donné. Les autres lui apportent leur soutien et l’encouragent.

Imaginons ce mode de fonctionnement dans les équipes, transposé à une organisation. Le manager laisse le lead à la personne la plus disposée à réaliser une tâche, et toute l’équipe lui apporte son soutien et l’encourage… La personne est alors concentrée et valorisée par l’équipe, ce qui créé un très haut niveau de performance. Les idées et les visions sont spontanément proposées, les tâches sont alors réparties vers la meilleure approche. Chacun est stimulé et devient leader à son tour, à un moment donné.

Lorsque le leadership consensuel est appliqué par le manager, toute l’équipe s’engage et cela développe la motivation collective. S’inspirer des chevaux permet de créer une équipe agile.